In Alta Savoia uccisi quattro inglesi

Strage in Francia. Colpita una famiglia britannica in vacanza. Quattro le persone uccise ieri in Alta Savoia, nell’est della Francia. Tre sono state uccise con colpi d’arma da fuoco sparati contro la loro auto, mentre la quarta stava andando in bicicletta nelle vicinanze quando è stata colpita dalle pallottole. Sdraiata all’interno del veicolo è stata invece trovata viva una bambina di 4 anni. Un’altra bambina di 8 è stata ritrovata gravemente ferita vicino l’auto e ricoverata.

Questo quanto riporta in lingua francese il quotidiano Le Monde. “Une fillette de quatre ans a été retrouvée prostrée dans la nuit de mercredi à jeudi au fond de la voiture visée par une fusillade ayant fait quatre morts et une blessée grave en Haute-Savoie, a indiqué, dans la nuit, Eric Maillaud, le procureur d’Annecy.

L’enfant a été retrouvée mercredi vers minuit dans la BMW dans laquelle les trois autres passagers ont été retrouvés tués par balles. “Elle est restée sous les corps, prostrée pendant près de huit heures et n’a pas bougé pendant tout ce temps-là. On n’a pu la trouver qu’à partir du moment où on a eu accès à la scène du crime”, qui avait été gelée dans l’attente des techniciens de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), venus de Paris, et qui sont arrivés tard dans la soirée.

“La petite parlait en anglais. Elle a entendu des bruits, des cris mais elle ne peut pas en dire plus, elle n’a que quatre ans. Elle a été évacuée et protégée, tout comme l’autre fillette” blessée, a précisé M. Maillaud. La fillette serait restée cachée “sous les jambes de sa mère” morte pendant toute cette période, selon un enquêteur.

“Il va de soi que les deux fillettes sont protégées”, a déclaré le procureur d’Annecy, évoquant la sœur aînée, transférée dans un état grave à l’hôpital de Grenoble et dont les jours ne sont plus en danger. “Toutes les précautions ont été prises pour qu’elles soient encadrées, soignées et protégées dans les meilleures conditions possibles”, a-t-il ajouté, se refusant à préciser le lieu où a été placée la cadette.”En terme d’information pour le public, ça n’apporte strictement rien de savoir où est cette enfant”, a-t-il expliqué.

PISTE CRIMINELLE PRIVILÉGIÉE

Les victimes ont été découvertes par un cycliste vers 15 h 50 dans leur BMW break, sur un parking forestier de la commune de Chevaline. Le père était à l’avant du véhicule, deux femmes sur les places arrières. Et un cycliste, un habitant d’une commune voisine, gisait mort à l’avant droit de la voiture, tandis que la fillette grièvement blessée se trouvait à l’avant gauche.

L’identité de cette famille de Britanniques en vacances dans un camping de Saint-Jorioz, sur les bords du lac d’Annecy, faisait peu de doute jeudi matin, même si lajustice reste prudente. “Le propriétaire, conducteur du véhicule, est à priori de nationalité britannique. Pour les autres membres, vraisemblablement de sa famille, ça reste à vérifier”, a indiqué le procureur. “On est à peu près certain de l’identité du propriétaire du véhicule. Il avait laissé les coordonnées de son passeport au camping de Saint-Jorioz. On estime qu’il y a de très fortes chances que ce soit lui”, a-t-il précisé, sans être en mesure de donner la ville d’origine de cette famille en Grande-Bretagne.

“Les corps n’ont pas encore été touchés. On n’a pas encore pu extraire les pièces d’identité de la voiture”, a expliqué le lieutenant-colonel Benoît Vinnemann, qui commande la section de recherches de la gendarmerie de Chambéry. L’état de la fillette blessée dans la tuerie, qui avait été hospitalisée mercredi soir à Grenoble, est “stabilisé”, a par ailleurs indiqué M. Vinnemann, précisant que son pronostic vital n’était plus engagé. Les médecins “envisagent qu’on puisse l’entendre dans les prochains jours”, a-t-il ajouté.

Une quinzaine de douilles ont d’ores et déjà été retrouvées sur les lieux du crime, provenant d’une arme de type pistolet automatique. “Compte-tenu de ce que l’on voit, il est certain que la piste criminelle est à mettre en numéro un”, a estimé le procureur d’Annecy. “Après, toutes les pistes sont possibles, ça pourrait être aussi dans l’absolu un drame familial, ce n’est pas à exclure”, a-t-il ajouté.

Les médias britanniques se sont emparés de l’affaire dès mercredi soir, après la révélation que la plaque d’immatriculation du véhicule était britannique. The Independent et le Mirror évoquent l’hypothèse d’un braquage qui aurait mal tourné, tandis que The Telegraph parle d’assassinats, prémédités donc, par un tueur soucieux de ne laisser aucun témoin derrière lui, des hypothèses que les enquêteurs n’avancent pas pour l’heure”.

9 su 10 da parte di 34 recensori In Alta Savoia uccisi quattro inglesi In Alta Savoia uccisi quattro inglesi ultima modifica: 2012-09-06T06:04:56+00:00 da Redazione
Condividi su...
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0